Stock épuisé.
En rupture de stock, contactez-nous par mail.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Pour la chasse

Pour la ville

Pulls et polaires

Les matelassés

Ridgeline of NZ

Pour vos chiens

Contactez-nous

 

Le TWEED

Le TWEED

Le mot «tweed» viendrait de la rivière du même nom, coulant au sud d'Édimbourg. Mais comme la plupart des tweeds proviennent de régions situées bien plus au nord, on peut penser qu'il s'agit en fait d'une déformation du mot « twill ». Il existe différentes sortes de tweed : en fait il y a un dessin de tweed par région du nord de l'Écosse (Shepherds, Brora, Breanish...) ou d'Irlande (Donegal) mais le plus célèbre demeure le Harris tweed.

 

Le tweed tout d'abord était le vêtement habituel des habitants des comtés écossais du nord. En 1840, lady Dunmore, épouse du laird (seigneur) de Harris, décida de répandre l'usage du Harris Tweed parmi ses amis pour dynamiser l'économie locale de Harris. Mais ce n'est qu'en 1917 que le tweed connut son essor : lord Leverhulme, fondateur et patron d'Unilever, tenta de moderniser l'industrie du tweed, encore très artisanale, en introduisant un nouveau type de métier à tisser, plus rapide, en créant de nouveaux motifs avec de nouvelles couleurs, et en créant des usines de tissage de tweed, au lieu du tissage à la maison traditionnel. Les usines de tissage ne connurent pas de succès, mais l'industrie du tweed s'était considérablement développée...

 

Le Harris Tweed est une véritable institution en Grande-Bretagne. Le Harris Tweed Act de 1933 déclare vital que « l'intégrité, le caractère particulier et la renommée internationale du Harris Tweed soit maintenu. » Un institut, la Harris Tweed Authority, est chargé de garantir la constance de la qualité. L'Acte stipule que le Harris Tweed doit être constitué à 100% de « laine vierge teinte et filée dans les Îles Hébrides, et tissée à la main, à la maison, par les habitants des îles de Lewis, Harris, Uist et Barra. »

Le tweed est un tissu fait pour durer. C'est un tissu grossier, irrégulier, en laine, de texture douce, flexible ressemblant à un tissu filé main. Il est fait de laine tissée, d’armure toile, parfois à chevrons. Les discrets effets de couleur sont obtenus par un fil de plusieurs brins torsadés (2 ou 3) de laine de différentes couleurs.

En gaélique, tweed se dit An Clo Mor, ce qui signifie « gros vêtement », en référence à l'épaisseur et au poids du tissu. Un bon vêtement en tweed est un vêtement qui a été beaucoup porté. Le tweed se lustre avec l'âge. Il devient parfois luisant dans certains cas, un peu comme un cigare vintage.

Le tweed est teint dans une gamme assez reconnaissable de couleurs. Les couleurs traditionnelles sont végétales : le orange vient de l'ambroisie ou du souci ; le vert, de la bruyère ou de l'ortie ; le rouge, du lichen ou du gaillet ; le jaune, de la racine de fougère ; le violet, des baies de sureau ; le bleu, de l'iris.

Les tweeds sont recherchés pour les vêtements d’extérieur de tous les jours, car ils sont assez imperméables et très résistants. Les tweeds sont traditionnellement portés pour des activités d’extérieur comme la chasse, la pêche et la marche à pied, en Ecosse, Irlande et au Royaume-uni. Mais le tweed est de plus en plus utilisé dans la mode contemporaine (vestes hommes et femmes aux coupes cintrées ou droites).

La qualité des vêtements en tweed réside au pourcentage de laine et de nylon dans leur réalisation (ne pas descendre en dessous de 80% de laine afin d'éviter les surprises de qualité). La finition de l'intérieur joue aussi beaucoup, la doublure des vestes de chasse, gilets de tir, knickers doit être de bonne facture afin d'assurer une bonne isolation thermique.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Source : Article Tweed (tissu) de Wikipédia en français (auteurs)

 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Renseignez votre mail pour être tenu informé sur nos nouveautés et promotions en cours.

S'abonner